Préparez votre retraite : vos années à l'expatriation

Aujourd’hui nous sommes de plus en plus nombreux à nous expatrier, par choix ou non. Le marché du travail est devenu global - et tant mieux quand on voit les taux de chômages de certains pays. Mais dans ce cas, comment ne pas perdre toutes ces années de travail lors de notre retour en France ? Que ce retour ait lieu avant ou pendant notre retraite. Ne vous inquiétez pas, nous ne serons pas (tous) obligés de reprendre le travail à 67ans pour compléter notre retraite ! Des solutions existent !


Il s’agit tout d’abord de déterminer si le pays où vous effectuez votre expatriation figure parmi ceux ayant des accords avec le système de sécurité sociale française. C’est le cas pour l’ensemble des pays de l’Union Européenne et pays AELE (Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse) – bien heureusement pour tous les travailleurs quotidiens effectuant la navette entre la France et les pays limitrophes tels que le Luxembourg et la Suisse (près de 300 000 frontaliers rien qu’en Suisse).


Si votre pays d’expatriation n’a pas d’accord avec la France, quatre solutions s’ouvrent à vous :

  1. Être prévoyant en mettant de l’argent de côté (plus facile à dire qu’à faire) ;
  2. S’expatrier dans un pays ayant un accord avec la France ;
  3. Souscrire à une assurance retraite avec la Caisse des Français à l’étranger ;
  4. Accepter de ne pas passer votre retraite en France, puisqu’il fait bon vivre sur les bords de plages étrangers.

En conclusion, jetez-vous sur votre téléphone et contactez vite votre caisse de retraite pour savoir si vous devez vous préoccuper du futur ou non ! Selon votre activité les numéros varient :

Ces numéros spéciaux français

Si vous êtes hors de France, vous aurez surement des mauvaises surprises pour joindre ces numéros spéciaux… Et oui monde global, mais ce n'est pas toujours le cas de la téléphonie française avec l’aberration des numéros surtaxés. Pas d’inquiétude, on a aussi la solution pour vous avec le site www.losalidirect.com qui vous permet de contacter tous les numéros courts, spéciaux et surtaxés français depuis l’étranger.